Contenu

Accueil des nouveaux lieutenants de louveterie de la Haute-Loire

 

Mardi 4 février, M. Nicolas de Maistre, préfet de la Haute-Loire, a reçu en préfecture les 21 nouveaux lieutenants de louveterie du département.

 

Qu’est-ce qu’un lieutenant de louveterie ?

Les lieutenants de louveterie sont des agents bénévoles de l’État exerçant une mission de service public.
Ils sont nommés par le préfet pour une période de 5 ans, la période actuelle allant du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2024.

Historique

La louveterie a été créée en 813 par Charlemagne, afin d’intervenir sur les populations de loups, très présentes sur le territoire.

Cette mission est à nouveau active dans les départements où les attaques du loup sont importantes et nécessitent la mise en place de tir de défense. La législation portant sur la louveterie est définie par le code de l’environnement.

Pour pouvoir assurer la fonction de lieutenant de louveterie, les candidats doivent être de nationalité française, jouir de leurs droits civiques, être âgés de moins de 75 ans, détenir un permis de chasser depuis au moins 5 ans, avoir des chiens de chasse, justifier de leur compétence cynégétique, …

En Haute-Loire

Le département est divisé en 21 circonscriptions pour lesquelles un lieutenant de louveterie est titulaire.

L’arrêté DDT n°SEF 2019-303 du 13 décembre 2019 portant nomination des lieutenants de louveterie du département de la Haute-Loire a reconduit dans leurs fonctions quinze lieutenants de louveterie et a nommé six nouveaux.

Ses missions

La louveterie a pour mission principale l’organisation de battues administratives ou de piégeage pour réguler les espèces animales occasionnant des dégâts, la diffusion de conseils techniques auprès de l’administration, …

Celle-ci a évolué dans le temps. Actuellement en Haute-Loire, cette mission est principalement axée sur la régulation des populations de sanglier. Elle assure également le suivi hivernal des indices de présence éventuelle du loup.

Les lieutenants de louveterie sont regroupés au sein de l’Association départementale des lieutenants de louveterie, elle-même dépendant de l’association régionale et de l’association nationale des lieutenants de louveterie.

Chaque lieutenant de louveterie s’engage en signant la Charte des lieutenants de louveterie.

Un lieutenant de louveterie ayant cessé ses fonctions peut à son initiative demander à être nommé lieutenant de louveterie à titre honoraire s’il justifie au moins de dix années d’exercice de ses fonctions exercées avec dévouement et de façon satisfaisante.

Cette reconnaissance conduit le préfet à le nommer lieutenant de louveterie honoraire et est marquée par la remise d’une médaille de l’association départementale des lieutenants de louveterie.