Contenu

Aide ovine et caprine 2019

 

La mesure :

L’aide aux ovins et aux caprins est une aide à la tête visant à renforcer l’efficacité technique et économique de la production.

Les bénéficiaires :

Peuvent bénéficier de cette aide les éleveurs d’ovins/caprins font parvenir une demande d’aide entre le 1er et le 31 janvier 2019 pour des femelles correctement identifiées et qui ont mis bas au moins une fois ou sont âgées au moins d’un an.

La télédéclaration de cette demande d’aide est accessible du 1 janvier, jusqu’au 31 janvier de l’année de la demande.

Après le 31 janvier, il est prévu une période supplémentaire de "dépôt tardif" de 25 jours calendaires qui entraîne une réduction de 1% de l’aide par jour ouvré de retard. Toute demande réceptionnée à la DDT à partir du 26 février 2019 est irrecevable.

Les conditions d’éligibilité :

L’aide est ouverte aux éleveurs détenant et engageant au moins 25 chèvres ou 50 brebis éligibles .
Les animaux engagés doivent être éligibles à la date de dépôt de la demande c’est à dire qu’ils doivent être correctement identifiés et ont le 11 mai 2019 :

  •  agnelé au moins une fois
  •  ou au moins 1 an 
    La période de détention obligatoire des animaux est de 100 jours pour les animaux déclarés, à compter du 1er février (soit du 01/02/2019 au 11/05/2019 inclus) ;
    Les règles de l’identification et de tenue du registre des animaux et de notification des mouvements doivent être respectées. Un résumé des principales obligations réglementaires est accessible ci-après :

RÈGLE DU REMPLACEMENT :
Il est possible de remplacer des brebis ou des chèvres engagées dans la demande d’aide par des agnelles ou des chevrettes (dans une limite de 20 % de l’effectif engagé) dans un délai de 7 jours suivant leur naissance et si elles sont nées au plus tard le 31 décembre 2018
ATTENTION dans ce cas, il faut tenir un document de remplacement des chèvres ou brebis perdues par ces agnelles ou chevrettes).

Il existe un critère supplémentaire pour l’aide aux ovins : il faut avoir un ratio de productivité minimale, c’est-à-dire au moins 0,5 agneau par brebis et par an.

Le montant de l’aide :

Le montant de l’aide est fixé à l’issue de la campagne  en fonction du nombre d’animaux à primer.
L’aide caprine est plafonnée à 400 chèvres par exploitation (application de la transparence GAEC). L’aide ovine n’est pas plafonnée.

Le paiement est réalisé par l’ASP (Agence de Services et de Paiements) : acompte en octobre et solde en décembre de l’année de la demande.

Si vous avez moins de 50 brebis et/ou 25 chèvres vous n’êtes pas éligible à ces aides par contre si vous les avez gardées pendant 30 jours incluant le 31 mars 2018, il faut déclarer cet effectif dans le formulaire « EFFECTIF ANIMAUX » (compte pour le calcul du taux de chargement).