Contenu

Chaque hiver, le froid fait son apparition : Les intoxications au monoxyde de carbone aussi (...)

 

Le monoxyde de carbone est un gaz incolore, non irritant et donc indétectable par l’homme. Sa présence résulte d’une combustion incomplète et ce quel que soit le combustible utilisé : bois, butane,charbon, essence,fuel, gaz naturel, pétrole, propane, éthanol.

Il demeure encore une cause de mortalité et d’hospitalisation importante.

Les autorités sanitaires diffusent régulièrement des campagnes d’information et les rappels des mesures de prévention. Le nombre de signalement au cours de la période de chauffe 2017-2018 est comparable à la saison précédente (1073 contre 1032).

 
Symptômes de l’intoxication : Maux de tête - Nausées - Confusion mentale

En cas d’intoxication aiguë, la prise en charge doit être rapide et justifie une hospitalisation spécialisée.

Pour limiter les risques d’intoxication au monoxyde de carbone au domicile, il convient de :

  • faire systématiquement vérifier et entretenir les installations, avant chaque hiver ;
  • aérer au moins dix minutes, tous les jours ;
  • respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustion ;
  • placer impérativement les groupes électrogènes à l’extérieur des bâtiments ;
  • ne jamais utiliser pour se chauffer des appareils non destinés à cet usage.

Plaquette informative sur le monoxyde de carbone
Brochure sur les dangers du monoxyde de carbone

Pour plus d’informations