Contenu

Conférence de presse - Viabilité Hivernale 2019 - 2020

 

M. Nicolas de MAISTRE, Préfet de la Haute-Loire accompagné de M. Joseph CHAPUIS du Conseil Départemental et de MM. Olivier COLIGNON, Xavier CHEILLETZ et Eric COSTE représentant la Direction inter-départementale des Routes Massif Central, ont présenté à la presse le dispositif de viabilité hivernale 2019-2020 concernant les routes nationales et départementales

Suite à l’épisode neigeux du 30 octobre 2018, la réponse de l’Etat et la coordination inter-services, notamment entre les départements, en cas de crise neigeuse ont été améliorés. Le dispositif d’information au public a été revu afin d’apporter une meilleure lisibilité dans les actions menées.

Les arrêtés de fermeture de route, dont des modèles ont été pré-établis, seront pris plus en amont afin de les communiquer au plus tôt.

Concernant la gestion des éventuels naufragés de la route, le dispositif ORSEC « Soutien aux populations » a été mis à jour, afin d’avoir un recensement précis des lieux pouvant servir de sites d’accueil.

La DIRMC a mis en place un système de géolocalisation pour une meilleure localisation des chasse-neige et un affichage plus pertinent des PMV, l’adressage simultané de deux pictogrammes ayant généré de la confusion auprès des usagers.

Enfin, demeure le problème de la gestion des poids-lourds. Une réunion de concertation s’est tenue avec la Gendarmerie, la DIRMC et la préfecture, afin de définir des zones de stockage supplémentaires.

Les mesures d’accompagnement en direction des routiers (en prenant en compte la difficulté d’informer les chauffeurs étrangers), le déploiement des gendarmes sur les axes concernés par un arrêté de fermeture ainsi que la possibilité d’organiser des colonnes de dégagement afin débloquer des situations de blocage ont été retravaillées.

M. le préfet a souligné le partenariat indispensable avec le Conseil Départemental gestionnaire des routes départementales et a indiqué que le Conseil Départemental 43 travaillait sur une meilleure prise en compte du phénomène.

Pour finir, il a rappelle que nous sommes dans un département de montagne soumis à des hivers rigoureux, mais que malheureusement chaque année des usagers roulent sans être équipés. De même, les consignes de circulation ne sont pas toujours suivies. Ces comportements constituent un danger pour ceux qui les pratiquent mais également pour les autres usagers.

Consulter les prévisions météorologiques
(http://www.meteofrance.com/previsions-meteo-france/haute-loire/43)

Consulter les conditions de circulation
(http://www.dir.massif-central.developpement-durable.gouv.fr)
(www.bison-fute.gouv.fr)
(http://www.inforoute43.fr)

-  Eléments du Conseil Départemental (format pdf - 162 ko - 25/10/2019)
-  Dossier presse de la DIRMC (format pdf - 4.6 Mo - 25/10/2019)

Les conseils

Avant de partir, il est indispensable de bien s’informer et pendant le trajet, suivre les conseils de prudence diffusés sur les ondes et sur les panneaux à messages variables. Privilégier les pneus hiver Dès que la température moyenne est inférieure à 7°C , il est conseillé d’utiliser des pneus hiver qui améliorent l’adhérence et le freinage.

En montagne, mettre des chaînes ou chaussettes à neige

Les chaînes ou chaussette à neige sont autorisées sur les routes enneigées. Elles sont obligatoires sur certains axes routiers, et les messages en ce sens sont annoncés par voies de panneau. La vitesse ne doit pas dépasser 50 km/h.

Tester les éléments sensibles au froid

La batterie, le système d’allumage et d’alimentation, le niveau du liquide lave-glace antigel et la qualité des balais d’essuie-glace qui se dégrade encore plus sous l’effet du givre.

Emporter un « kit de survie » au froid…

Une pelle pour déneiger, une raclette pour gratter un pare-brise givré, un chiffon pour nettoyer des vitres embuées et des phares souillés, des ampoules de rechange, une lampe de poche, des vêtements chauds, une couverture de survie et de l’eau en quantité en cas d’immobilisation prolongée.

Bien voir et être bien vu

Il convient d’allumer les feux de croisement dès que la luminosité est insuffisante pour être bien vu par les autres usagers.

Rouler lentement et à bonne distance

Allonger les distances de sécurité et adopter une conduite souple

Les dépassements intempestifs, les accélérations soudaines ou les freinages brusques sont autant de risques de perte de contrôle du véhicule en cas de verglas.

Ne jamais dépasser un engin de service hivernal en action

Le dépassement d’un engin de service hivernal en action est interdit à tout véhicule motorisé. Un chasse-neige roule à 50 km/h si 1 à 3 cm de neige, en revanche si plus de 30 cm de neige il roulera à 30 km/h.