Contenu

Contournement du Puy-en-Velay : Ouverture prévue semaine 28

 

Dans le cadre de l’aménagement de la RN88 entre Toulouse et Lyon classé grande liaison d’aménagement du territoire, le contournement de l’agglomération du Puy-en-Velay, d’une longueur finale d’environ 16 km, a été déclaré d’utilité publique le 27 décembre 2001 avec statut de route express à 2x2 voies.

Ce contournement contribue à l’attractivité de la ville en offrant des gains de temps importants sur les destinations locales, régionales et nationales.

Par sa fonction de rocade, il permet aussi de désengorger le Puy-en-Velay traversé en plein centre par l’actuelle RN88.

Section haute, après le rond point d’Auchan en venant de Brives-Charensac
Tranchée découverte d’Ours-Mons

Prévu pour une mise en service cet été durant la semaine 28, le contournement de l’agglomération du Puy-en-Velay offrira plus de fluidité, plus de sécurité à ses utilisateurs et plus de confort aux habitants de l’agglomération du Puy-en-Velay.

Toutefois, quelques travaux seront encore à prévoir avec notamment :

- démolition de la RN88 actuelle coté chartreuse
- travaux de terrassements, couche de forme et chaussées Est entre le pont sur la Loire et l’ouvrage de la Chartreuse
- équipements de sécurité et murs anti-bruit transparent coté Brives-Charensac
- signalisation verticale et marquage

Mise en service définitive du contournement fin 2018
Centre d’Exploitation et d’Intervention à Cussac sur Loire
Section la Pépinière (Taulhac)

Chiffres clés

11 km de travaux réalisés dont 8,7 km à 2 x 2 voies

  • 260 m de dénivelé entre le Monteil et la Pépinière
  • 4 points d’échanges
  • 3 ouvrages exceptionnels :
  • Le doublement du pont sur la Loire
  • La tranchée couverte d’Ours-Mons
  • Le viaduc de Taulhac (120 mètres de long)
  • 11 ouvrages d’art courants
  • 7 bassins de collecte et de traitement des eaux de chaussées
  • 2 millions d’heures de travail
  • 12,5% de l’investissement consacrés à la protection de l’environnement
  • 172,1 millions d’euros financés pour l’instant par l’État et les collectivités

Point financier

Le coût plafond a été fixé par décision ministérielle du 19 mai 2014 à 194 M€ pour la réalisation des deux premières sections et les acquisitions foncières de la troisième section, décomposés en 5,93 M€ d’études, 17 M€ d’acquisitions foncières et 171,07 M€ de travaux.

Voir la frise temporelle (format pdf - 383.7 ko - 03/05/2018)