Novembre 2018

Contenu

Exercice relatif aux PPMS dans tous les établissements scolaires 1er et 2d degrés de Haute-Loire

 

A la suite des attentats de 2015, la mise en œuvre par le ministère de l’éducation nationale d’instructions successives tendant à la mise en sûreté de tous les établissements scolaires, a eu pour effet majeur d’aboutir à l’élaboration dans tous les établissements primaires et secondaires d’un nouveau volet Attentat-Intrusion dans les plans particuliers de mises en sûreté (PPMS).

Chaque établissement scolaire, 310 en ce qui concerne la Haute-Loire, a l’obligation de réaliser un exercice PPMS par an afin de mieux acculturer, enseignants, équipes pédagogiques, élèves et parents d’élève à la culture du risque qu’il soit technologique, incendie, agression ou terroriste.

Cet exercice a été décidé conjointement par le recteur et le préfet lors de la réunion de rentrée des cadres de l’éducation nationale 43, le 28 août dernier.

Il est piloté par le DSDEN 43 et la préfecture, en renforçant tout particulièrement l’exigence d’une approche partenariale entre les services d’enseignement, les forces de sécurité et de secours ainsi que les responsables des établissements scolaires.

Cet exercice est d’ailleurs obligatoire par l’instruction ministérielle du 12 avril 2017 relatives au renforcement des mesures de sécurité et de gestion de crise applicables dans les écoles et les établissements scolaires.

Il est conçu comme l’aboutissement d’un travail de culture commune sur la prévention du risque attentat-intrusion.

Son objectif est de :

  • Etre capable d’informer les personnels de l’école et les élèves par des moyens d’alerte interne ;
  • Tester les comportements face à une éventuelle situation de menace ;
  • Tester la pertinence des lieux de mise en sûreté.

Cet exercice est réalisé sur la base d’un scénario élaboré sous la responsabilité de l’inspecteur d’académie. Il se déroulera sans effet de surprise.