Contenu

La sous-préfète à la Relance en visite chez Michelin

 

France Relance : l’État accompagne la transition écologique de l’industrie - Volet décarbonation

 

Le volet transition écologique du Plan de relance annoncé par le Gouvernement en septembre 2020 comporte un volet « décarbonation de l’industrie » doté d’une enveloppe totale de 1,2 Md€ d’ici 2022.

L’objectif de l’État est clair : accompagner l’industrie française pour une transformation durable et écologique, compatible avec ses enjeux de compétitivité.

L’État soutient les entreprises industrielles de toutes tailles qui souhaitent s’équiper pour réduire leurs émissions de CO2 ou améliorer leur efficacité énergétique.

Plusieurs dispositifs pour le soutien à l’investissement sont mis en place dont :

  • un appel à projets ADEME « Décarbonation de l’industrie – Efficacité énergétique et l’évolution des procédés », d’un montant de 3 M€ : ouvert depuis le 11 mars dernier,
  • un appel à projets ADEME « Décarbonation de l’industrie – Soutien à la chaleur bas carbone » ouvert depuis le 11 mars dernier jusqu’au 21 octobre 2021,
  • un guichet ASP pour l’efficacité énergétique mis en place dans le cadre du plan de relance, ouvert depuis novembre 2020 jusqu’au 31 décembre 2021.

L’entreprise Michelin, lauréate d’un appel à projet national pour un projet sur son site de Blavozy

Le 30 mars 2021, la sous-préfète a la relance, Raphaëlle Korotchansky, s’est rendue dans l’entreprise Michelin qui a sollicité et obtenu le soutien de l’État dans le cadre de l’appel à projet « Décarbonation de l’industrie – efficacité énergétique des procédés ».

Le projet OSIRIS de Michelin consiste à développer un procédé d’assemblage de pneumatiques innovant et moins consommateur en énergie. Ce projet réduira les consommations énergétiques annuelles du site d’environ 10 % ainsi que ses émissions annuelles de CO2 d’environ 8 %.

Ce projet s’inscrit dans le projet Michelin « zéro émissions 2050 ».