Contenu

Lancement des travaux des seuils de Brives-Charensac

 

Lundi 21 décembre, M. Eric Etienne, préfet de la Haute-Loire, ainsi que M. Laurent Wauquiez, président du Conseil régional, M. Jean-Paul Bringer, vice-président à la Communauté d’agglomération du Puy-en-Velay et M. Gilles Delabre, maire de Brives-Charensac, ont présenté les travaux de réparation du seuil d’Audinet.

 

Contexte

La crue historique a eu lieu en septembre 1980 et a fait huit morts dont six dans la commune de Brives-Charensac. Par décision du 4 janvier 1994, le Gouvernement a décidé dans le cadre du Plan Loire Grandeur Nature de financer des travaux d’aménagement et de protection du lit de la Loire à Brives-Charensac. Les travaux ont consisté en l’approfondissement et l’élargissement du lit de la Loire, la réalisation de 3 seuils mobiles pour maintenir une ligne d’eau suffisante en période d’étiage (effet miroir), le confortement des berges, divers aménagements paysagers et le confortement de la digue.

Début novembre 2008, la Haute-Loire a connu la crue de la Loire la plus importante depuis 1980. Les dégâts matériels ont été localement importants, notamment dans les zones artisanales pour certaines entreprises, mais il n’y a eu aucune perte de vies humaines. Les aménagements du lit de Loire a Brives-Charensac ont globalement bien fonctionné. Par contre, la crue a fortement endommagé les trois seuils et en particulier le seuil d’Audinet à l’amont.

La gestion de ces aménagements, mis en place uniquement en compensation de travaux majeurs de curage de la Loire à hauteur de la commune de Brives, est à la charge de l’État. Un travail a été mené en 2017 pour transférer la gestion des seuils à la communauté d’agglomération.

Un protocole d’accord a été signé en juillet 2017 entre le préfet, le président de l’agglomération du Puy-en-Velay, le président du Conseil régional et le maire de Brives Charensac pour acter ce transfert la gestion des seuils vers la communauté d’agglomération avec l’engagement de l’Etat de remettre en service le seuil amont, dit seuil d’Audinet, endommagé lors de la crue de 2008 et du canal de la Dunière.

Une étude rendue à l’été 2018 a estimé cette remise en état à 1,46M€. En 2020, les crédits annoncés en 2014 ont été obtenus à parts-égales sur le BOP 113 (nature) et sur le BOP 181 (risques) pour apporter un financement Etat à hauteur de 1,1 million d’euros (arrêté de subvention du 16 juin 2020), soit environ 75 % du montant des travaux.

Les travaux

Les travaux qui vont être réalisés sont les suivants :
- curage et aménagement du canal de la Dunière en vue d’une remise en eau,
- remise en fonctionnement du seuil d’Audinet (dépot des clapets, démontage de l’infrastructure, reprise des aciers apparents de la pile de la rive gauche, peinture, démontage des vérins et rénovation, reprise de la chaudronnerie, mise à neuf des dispositifs d’étanchéité, remplacements des flexibles et des cables électriques….)
- création des passes à poisson,
- mise aux normes du local technique et remplacement du système de vidéo-surveillance.

Ils vont durer pendant 2 ans.

Ces travaux vont permettre de recréer l’effet miroir lié aux seuils. Ils vont avec le réaménagement du seuil et du canal de la Dunière, améliorer le cadre de vie et pour l’État, tourner une page de ces grands travaux lancés en 2008.