Contenu

Le 25 Novembre 2020 : Journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

 

L’ONU invite les gouvernements, les organismes internationaux et les organisations non gouvernementales à organiser ce jour-là des actions pour présenter les avancées en matière de lutte contre les violences envers les femmes mais aussi de dénoncer, sans concession, les chiffres qui témoignent du travail restant à accomplir.

Cette année, le contexte de confinement a malheureusement accentué les tensions familiales, conduisant à une augmentation des violences (les signalements sur la plateforme en ligne « Arrêtons les violences » ont augmenté de 15% depuis le 30 octobre).

Des dispositifs gratuits d’aide et d’urgence sont disponibles à toute heure pour les victimes et témoins de ces violences.
Voir notre page spécifique

Voir le dossier de presse national : dossier de presse violences faites aux femmes 25 novembre 2020 (format pdf - 2.1 Mo - 25/11/2020)

-----------------------------

Actions en Haute-Loire

Voir le dossier de presse local (format pdf - 680.6 ko - 27/11/2020)

  • Eric Etienne, préfet de la Haute-Loire et Véronique Ortet, sous-préfète de Brioude et référente lutte contre les violences intrafamiliales dans le département, se sont rendus mercredi 25 novembre à la gendarmerie de Bas/Monistrol afin de rencontrer Mme Sabine Jallat, intervenante sociale en commissariat et en gendarmerie (ISCG), recrutée en septembre. Elle a pu présenter ses missions et actions auprès des victimes de violences intra-familiales à l’ensemble des élus et acteurs présents (maires, conseil départemental, CAF, ASEA, justice…).
    Les permanences de l’ISCG sont indiquées ici..

A l’issue de cette rencontre, le préfet et la sous-préfète sont également allés à la permanence éphémère tenue par le CIDFF et l’association Justice et Partage pour les victimes de violences conjugales dans une grande surface.

Ils ont terminé cette après-midi thématique en visitant l’accueil de jour du CIDFF au Puy-en-Velay (l’Appart : Accueil Pour Partager), qui sera ouvert à partir de 2021. Ce lieu aura vocation à accueillir toute personne et ses enfants qui en éprouverait le besoin, afin de parler, de se détendre et se divertir grâce à des ateliers qui seront mis en place (sophrologie, ateliers parents-enfants, ateliers d’expression…).

  • En raison de la crise sanitaire, les actions collectives sont annulées. Malgré tout, les structures locales concernées par la problématiques des violences faites aux femmes restent mobilisées en cette période difficile.

Le réseau départementales de lutte contre les violences conjugales a mis en place une fiche qui récapitule tous les numéros d’urgence :

-----------------------------

Contacts en cas d’urgence ou pour toutes informations (conseils pour partir, hébergement, aide juridique, etc.)

Notre page dédiée ici.