Commission départementale de lutte contre les violences faites aux femmes

Contenu

Réunion de la commission départementale de lutte contre les violences faites aux femmes

 

Dans le prolongement du Grenelle contre les violences conjugales de 2019, le gouvernement renforce les mesures et les moyens permettant de mieux protéger les victimes de violences conjugales, d’améliorer la prise en charge des auteurs de violences et de mieux coordonner les acteurs engagés au niveau de chaque territoire. Ces orientations conduisent au renforcement du pilotage départemental et du suivi des actions mises en œuvre en organisant "une action systémique engageant tous les acteurs" pour apporter une réponse globale aux victimes.

C’est dans cet esprit que la commission de lutte contre les violences faites aux femmes s’est réunie le 8 octobre 2021 en préfecture. Instance unique de gouvernance et de concertation placée sous l’autorité du préfet, avec une vice-présidence assurée par le procureur de la République et la présidente du Conseil départemental, elle se réunit tous les trimestres a minima afin d’assurer un suivi rapproché de l’évolution des actions mises en œuvre et de garantir une coordination et une cohérence des dispositifs et actions déployés.

 

Une vigilance constante sera maintenue sur 6 orientations stratégiques :
- Renforcer la coordination des acteurs locaux en charge des dispositifs de lutte contre les violences faites aux femmes ;
- Renforcer les dispositifs de protection des victimes ;
- Améliorer et consolider la prise en charge des victimes ;
- Améliorer la prise en charge des auteurs de violences ;
- Poursuivre la formation et la sensibilisation des professionnels ;
- Poursuivre la communication auprès du grand public et notamment la sensibilisation des jeunes.

Zoom sur les actions et dispositifs déployés ou renforcés en 2020-2021 dans le département

- Doublement des postes d’intervenantes sociales en commissariat et gendarmerie (ISCG) ;
- Augmentation du nombre de places d’hébergement pour les femmes victimes de violences (14 places sont désormais disponibles) ;
- Création de points d’accueil éphémères dédiés aux victimes de violence dans trois centres commerciaux ;
- Renforcement des dispositifs de protection des victimes : 8 Téléphones Grave Danger (TGD) et 4 Bracelets Anti-Rapprochement (BAR).

Zoom sur les actions qui seront mises en œuvre en 2022

- Diversification des implantations de points d’accueil éphémères pour les ouvrir sur les territoires ruraux ;
- Mise en place opérationnelle du Centre de prise en charge des auteurs de violences conjugales (CPCA) ;
-  Nouvelles sessions de formation départementales à destination des professionnels concernés par la problématique afin de renforcer le réseau sentinelle ;
- Réalisation d’un plan de communication départemental à l’attention du grand public.

Violences faites aux femmes : chiffres et situation locale

En 2020, 102 femmes sont mortes en France sous les coups de leur conjoint ou de leur ex-conjoint. 213 000 femmes ont durant cette même année été victimes de violences conjugales (chiffres-clés édition 2020 – Vers l’égalité réelle entre les femmes et les hommes).

En Haute-Loire, aucun décès n’est fort heureusement à déplorer depuis 2019. Une vigilance et une mobilisation de tous les acteurs demeurent plus que jamais nécessaires, dans un contexte où les signalements ont augmenté depuis 2020, notamment durant les confinements mis en œuvre dans le contexte de la crise sanitaire.

Rappel des dispositifs d’alerte et de secours

L’ensemble des différents dispositifs d’alerte et de secours sont actifs et opérationnels pour écouter, secourir et protéger les personnes victimes de violences conjugales.

En cas d’urgence et de danger immédiat :
• Appeler le 17
• Utiliser le 114 par SMS

Pour un appui, une orientation ou signaler un fait de violences :
• Appeler le 39 19 : numéro gratuit et anonyme accessible désormais 7 jours sur 7, 24h sur 24
• Signaler votre situation sur Internet via la plateforme dédiée fonctionnant tous les jours sans exception, 24h/24 avec un tchat non traçable : arretonslesviolences.gouv.fr

Contacts en Haute-Loire