Actualités

Contenu

Sécurité routière : l’accidentalité en baisse depuis le début de l’année

 

Au cours du mois de février, la préfecture recense dans le département :
- 6 accidents corporels (8),
- 9 blessés (7) dont 4 blessés hospitalisés (6),
- un décès contre quatre l’an dernier.
( ) février 2017

Au cours des deux premiers mois de l’année, les nombres d’accidents corporels, de blessés et de blessés hospitalisés sont en baisse, respectivement de -28,6 %, -25,0 % et -22,2 % :
- 10 accidents corporels (14),
- 12 blessés (16) dont 7 blessés hospitalisés (9),
- à ce jour, 4 décès dans 4 accidents mortels contre 4 décès dans 3 accidents mortels, l’an dernier, sur la même période.
( ) deux premiers mois 2017

Voir le bilan départemental détaillé de février 2018

Rouler moins vite, c’est sauver plus de vies

A compter du 1er juillet 2018, la vitesse maximale autorisée sur les routes à double sens, sans séparateur central, sera limitée à 80 km/h.

En Haute-Loire, sur la période 2013-2017, la très grande majorité des accidents mortels se produit sur ce réseau : 67 sur un total de 82 soit 81,7 %.

Les accidents mortels se concentrent sur les routes les mieux aménagées et les plus circulées : 86,6 % sur les routes nationales et le réseau structurant des routes départementales (58 sur 67) alors que ces sections représentent moins de 20% de la longueur totale des routes du département.

La diminution des vitesses maximales autorisées sur les routes où la mortalité est la plus forte, s’impose donc pour orienter durablement la courbe de la mortalité routière à la baisse.

Cette mesure présentera également l’avantage d’améliorer la fluidité du trafic et de diminuer les émissions polluantes dans l’environnement.

Les temps de parcours seront très faiblement impactés par cette baisse de la vitesse maximale autorisée.