Contenu

Sécurité routière, médicaments et conduite : adoptez les bons réflexes

 

Le 14 octobre 2021, M. Aurélien Duvergey, directeur des services du cabinet du préfet de Haute-Loire, M. Frédéric Fournier, chef du service de la sécurité et de l’éducation routières et M. Cédric Chamard, représentant l’ordre des pharmaciens en Haute-Loire, ont présenté à la presse un partenariat visant à sensibiliser la population sur le thème de la conduite et de l’utilisation des médicaments. Initié au niveau régional, il a été décliné en Haute-Loire.

Ainsi, 1 000 sachets ont été distribués à chacune des 45 officines du département, afin d’alerter les usagers de la route sur les facteurs qui altèrent les capacités nécessaires à la conduite et les inciter au dialogue préventif avec les professionnels de santé en cas de doute sur leur aptitude à la conduite.

En France, un accidenté de la route sur 10 a été exposé à un médicament potentiellement dangereux pour la conduite. En effet, la conduite d’une véhicule nécessite de bonnes capacités de perception, d’analyse, de mouvement de réaction et un comportement adapté. De nombreux facteurs peuvent altérer une bonne conduite : prise de médicaments, consommation de substances psychoactives (alcool, drogues) ainsi que certaines affections médicales et handicaps.

Les pharmaciens sont en première ligne pour sensibiliser le public et fournir des conseils adaptés. C’est le cas notamment lors de la délivrance de médicaments porteurs du pictogramme indiquant un risque pour la conduite.

Lire le dossier de presse (format pdf - 4.3 Mo - 15/10/2021)