Contenu

Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme du 21 au 28 Mars

 

Intervention de M. Eric Maire, préfet de la Haute-Loire :

"Je me réjouis d’accueillir aujourd’hui des élèves de cours moyen et du collège pour cette cérémonie organisée à l’occasion de la semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme.
Je remercie les enseignants qui ont particulièrement sensibilisé leurs élèves à ces questions.
Vous représentez cinq écoles et vous êtes une centaine.

Les attentats de janvier et de novembre 2015 confirment, malheureusement, l’urgente nécessité d’une mobilisation contre l’intolérance et les discours de haine.
La présence d’élèves est rassurante, car cette mobilisation participe à l’éducation du citoyen. Les valeurs de la République ne sont jamais définitivement acquises. Elles doivent être défendues en permanence et être transmises aux jeunes générations.
Ces valeurs, ce sont la liberté, l’égalité et la fraternité, issues de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen rédigée le 26 août 1789 par l’Assemblée nationale.
La République française est laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances.

Je voudrais insister sur la fraternité et la laïcité.
La fraternité entre tous les citoyens, quelle que soit leur condition ou leur origine, c’est ce qui permet de dépasser les divisions et de fonder une vie commune.
La fraternité, c’est aussi la solidarité entre le fort et le faible, entre le riche et le pauvre.
La laïcité, c’est l’entière liberté, pour chacun, d’exercer ou non un culte, c’est le respect de l’autre, de ses idées, de ses croyances, de ses choix de vie.
La laïcité, c’est le principe de séparation des églises et de l’État, c’est la neutralité de l’Etat à l’égard des confessions religieuses.
Dans notre République, la religion est une affaire privée. C’est pour cette raison que depuis 2004, la loi précise qu’est interdit à l’école le port de signes ou de tenues par lesquels les élèves manifestent ostensiblement une appartenance religieuse.
Le respect du principe de laïcité fait progresser le respect, la tolérance et la liberté.
C’est pourquoi, oublier les valeurs de la République, c’est ouvrir la porte au racisme, au rejet de l’autre, à la haine et à la violence.
Depuis l’année dernière, le gouvernement a mis en place un plan d’action qui s’appuie sur quatre priorités :
-  mobiliser la nation ;
-  sanctionner chaque acte raciste ou antisémite et protéger les victimes ;
-  protéger les utilisateurs d’internet de la propagation de la haine ;
-  former des citoyens par la transmission ; l’éducation et la culture.
-  ce plan, c’est aussi 100 millions d’euros en trois ans pour financer des actions.
Je vais maintenant laisser la place aux élèves qui vont illustrer la lutte contre le racisme et l’antisémitisme en lisant des textes.
Ces élèves viennent d’établissements publics et privés, c’est cela aussi la laïcité et la fraternité."


Texte de l’école primaire publique de Guitard (format pdf - 21.7 ko - 18/03/2016)
Textes de l’école privée Saint-Régis du Puy-en-Velay (format pdf - 46 ko - 18/03/2016)
Textes du collège public Jules Vallès du Puy-en-Velay (format pdf - 410 ko - 21/03/2016)
Texte du collège privé Saint-Joseph du Puy-en-Velay (format pdf - 21.7 ko - 18/03/2016)