Contenu

Les handicaps liés aux troubles "DYS" : journée d’échange avec les entreprises

 

Une matinée d’information a été organisée le lundi 9 mai 2022 par le Conseil régional en partenariat avec la DDETSPP (Direction départementale de l’emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations), l’AGEFIPH (Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées), Cap Emploi, Pôle Emploi et les Missions locales sur la question des troubles "DYS".

Cet évènement a rassemblé 15 entreprises du département ainsi que le MEDEF (dispositif Mode d’emplois) et la CAPEB autour de plusieurs thématiques :

- L’appréhension de l’ensemble des troubles "DYS" grâce à la présentation du CREPSE de Saint Étienne (Centre de rééducation professionnelle de Saint Étienne),

- Le témoignage d’un chef d’entreprise lui-même atteint d’un trouble " DYS",

- Les actions à conduire notamment en terme d’adaptation des formations dispensées et des postes de travail en entreprise.

Mise en œuvre d’une expérimentation

Lors de ce temps d’échange, il a été acté la poursuite de l’action par la mise en œuvre d’une expérimentation visant à adapter les formations aux troubles "DYS".
A la rentrée de septembre et dans le cadre du suivi du Service public de l’emploi départemental présidé (SPED) par Monsieur le Préfet, 5 entreprises volontaires , associées aux travaux en cours des partenaires du SPED, vont permettre à des salariés et des demandeurs d’emploi de suivre des formations adaptées aux troubles "DYS".

Les troubles "DYS"

Ils sont de plusieurs ordres :

Dyscalculie
Dyslexie et dysorthographie
Dysphasie
Dyspraxie
Troubles d’attention avec ou sans hyperactivité
Troubles mnésiques

Ces troubles font partie des Troubles Neuro-Développementaux. Ils apparaissent dans l’enfance, parfois dès l’école maternelle (difficulté à tenir un crayon, à reconnaître les lettres de son prénom …). Ils présentent des degrés de sévérité, sont fréquemment associés entre eux et la majorité sont invisibles.

“Les TND se caractérisent par une perturbation du développement cognitif ou affectif de l’enfant qui entraîne un retentissement important sur le fonctionnement adaptatif scolaire, social et familial” (source hôpital Robert Debret) .

Ils persistent dans le temps, c’est pour cela que l’on parle de trouble durable. C’est cette caractéristique qui les distingue d’un simple retard d’acquisition, d’un problème auditif, visuel, affectif, d’élocution, ou encore du bilinguisme.

Ce sont des troubles neurologiques et proviennent d’un fonctionnement cérébral atypique.

Selon l’OMS, la dyslexie touche entre 8 à 10% des enfants.

https://www.ffdys.com/